samedi 25 avril 2009

Montpellier Allez Allez Allez !!!

Cet après midi je suis allé au Stade Yves-du-Manoir où Montpellier affrontait l'Aviron Bayonnais dans le cadre de la 24ième journée du Top 14 de rugby. Ce stade est vraiment magnifique et j'y retourne toujours avec autant de plaisir.

Montpellier y jouait le dernier match à domicile d'un saison en demi teinte où le pire a côtoyé le meilleur. Mais cet après-midi, le M.H.R.C. nous a régalé. Dominante pendant tout le match, l'équipe de Montpellier s'est finalement imposée 20 -11 contre une équipe basque peu inspirée.

Petit moment d'émotion : le troisième ligne international Louis Picamoles, formé à Montpellier, jouait son dernier match pour le M.H.R.C. dans cette enceinte (il rejoindra le Stade Toulousain la saison prochaine). Quand il est sorti du terrain pour être remplacé, en fin de match, le public lui a fait une ovation et le p'tit gars d'1 mètre 92 pour 106 kg s'est mis à pleurer... trop mignon ! Il faut dire qu'il va nous manquer. ce puissant avant... merci Louis pour tous tes raffuts spectaculaires (sur la photo contre ses futurs partenaires).

Ce n'est pas encore pour cette année que Montpellier sera en phase finale du championnat. Je ne me plains pas car il y aura tout de même une équipe de la région, Perpignan, ainsi que mon équipe de coeur, Clermont-Ferrand. J'avais peur de ne pas pouvoir assister à la finale qui a lieu en général fin juin mais la fédération française de rugby m'a fait une fleur. Quand elle a su que je partais au Québec le 20 juin, elle a décidé d'avancer la date de la finale au 6 juin. Trop cool...

En vidéo, une belle action de Montpellier qui, malheureusement, n'a pas abouti à un essai :

video

mardi 21 avril 2009

Mollusques et autres bivalves...

Après la tauromachie, j'ai envie de faire découvrir à nos amis québécois une autre facette de notre culture méridionale : l'huître.

Grand amateur de ce coquillage délicieux, il ne se passe pas une semaine sans que j'en déguste une douzaine avec un verre ou deux de vin blanc du Languedoc (Chardonnay, Viognier ou Picpoul).
Il faut dire que j'ai la chance de vivre à quelques encablures de l'Etang de Thau qui est le plus important bassin conchylicole du sud de la France. Dans cet étang, qui est en fait une lagune (reliée à la mer), sont produites 12 000 tonnes d'huîtres par an, ce qui suffit amplement pour ma conso personnelle.

Même si j'apprécie beaucoup les Marennes-Oléron ou les huîtres de Bretagne
, quel bonheur de savourer un plateau de fruits de mer locaux au bord de l'étang par un belle journée ensoleillée. Et c'est précisément ce que j'ai fait samedi.
En bonne compagnie, avec une vue superbe sur Sète et son Mont Saint-Clair, il ne manquait qu'une balade de Brassens pour que la carte postale soit parfaite.
Cerise sur le gâteau, le producteur proposait également des oursins... c'est un peu bizar
re (ce sont les glandes sexuelles femelles qu'on consomme) mais très bon.

En fait, après quelques recherches, je me suis rendu-compte que le Canada était aussi
producteur d'huîtres (dans les provinces Maritimes). Alors, voici un challenge de plus pour mon séjour au Québec : goûter les huîtres canadiennes.

jeudi 16 avril 2009

La concurrence...

Depuis quelques temps, en surfant sur Google, je me suis rendu compte que le FestiVoix de Trois-Rivières n'était pas le seul évènement culturel à porter ce nom. Deux autres FESTIVOIX existent, les deux en France, dont un dans un trou perdu de ma propre région... à Capendu, dans l'Aude. Quoiqu'en matière de trou perdu, Les Mées, le village des Alpes-de-Haute-Provence organisant l'autre FESTIVOIX n'a pas l'air mal non plus.

Mais ne vous inquiétez pas amis québécois, vous ne jouez pas dans la même catégorie. Aux Mées comme à Capendu, on est loin des Charlebois, IMA et autres CCR qui attirent plus de 300 000 spectateurs.
Loin de moi l'idée de dénigrer ces deux festivals locaux, ils ont l'air bien sympathique, mais ils font tout de même moins rêver que LE FESTIVOIX de Trois-Rivières.

Jugez vous mêmes : le site du FESTIVOIX des Mées est bien moins sexy que celui du FESTIVOIX de Trois-Rivières (et que dire des organisateurs). Quant au FESTIVOIX de Capendu, sa programmation est plus que douteuse : "La mal coiffée", "Les malpolis"...

Bref, même si c'est beaucoup plus éloigné de chez moi que les Mées ou que Capendu, c'est bien à Trois-Rivières que je serai entre le 26 juin et le 5 juillet.

lundi 13 avril 2009

Venga Toro !!!

Aujourd'hui, j'ai décidé de partager avec nos amis québécois une facette controversée de notre culture régionale : la tauromachie.

D'aucuns trouvent ça barbare et je peux le comprendre. Je ne défendrai pas la corrida en parlant de tradition car "tradition" est un des mots de la langue française que j'exècre le plus. Mais à une époque où tout à tendance à s'uniformiser, il est rassurant de se dire qu'il reste quelques spectacles décalés de ce type.
Surtout quand on assiste à la représentation que les arènes d'Arles nous ont offerte ce matin. Je dois préciser qu'il s'agissait d'une corrida
de rejon, c'est à dire une corrida équestre.

Pablo Hermoso de Mendoza, le maître incontesté de la corrida de rejon, et son probable successeur, le jeune prodige portugais Diego Ventura nous ont offert un spectacle digne des plus grandes plazas de toros. Pablo a coupé deux oreilles à ses deux taureaux et Diego a récolté les deux oreilles et la queue, récompense suprême.
Mais au delà de ces trophées, les arènes ont vibré au son des bandas rythmant la valse des chevaux et des taureaux. Les deux rejoneadores ont rivalisés de talent et d'inventivité pour enchanter un public galvanisé par leurs prouesses équestres.
Bref, c'était trop top !!!
Je ne suis pas un vrai aficionado. Je ne vais aux arènes que deux ou trois fois par an mais je n'avais jamais assisté à une course de cette qualité.

Voici un très bref aperçu de ce que peuvent faire un cavalier virtuose et sa monture face à une magnifique bête à cornes de 500 kg :


video

Et pour terminer, un petit bonus plus représentatif :

jeudi 9 avril 2009

La vengeance d'une blonde...

Je découvre avec bonheur la dernière annonce concernant la programmation du FestiVoix : IMA sur la scène Molson Dry le 29 juin.
Je l'avoue, je ne connaissais pas cette chanteuse et j'en veux un peu aux québécois. Pourquoi nous envoient-ils Céline Dion, Nathacha Saint-Pierre ou encore Isabelle Boulay alors qu'ils se gardent Ima pour eux tous seuls ? C'est pas très sympa !!!
En même temps, je les comprends.

Vous ne me croiriez pas si je vous disais que je ne suis influencé que par des critères artistiques. Et vous auriez raison. Moi qui ne suis habituellement séduit que par les brunes, je dois admettre que je suis totalement sous le charme de cette jeune québécoise.
Au delà de ça, la jeune femme est une chanteuse engagée. Elle est notamment porte-parole pour Amnistie Internationale depuis plusieurs années.

Et puis, au niveau musical, elle est plutôt surprenante. J'adore les reprises improbables et je dois dire que je suis servi. Ses deux derniers albums en regorgent.
Pas mal cette version latino de "Drôle de vie" de Véronique Samson. Et que dire de cette reprise de "Laisse moi t'aimer" de Mike Brant. Oui, Ima, je veux bien te laisser faire ça...

Pour terminer, et une fois n'est pas coutume, spécial dédicace à mes parents. Ma mère aime beaucoup cette chanson et mon père appréciera l'orchestration hispanisante : La bohême par Ima.

dimanche 5 avril 2009

Bijoutiful !!!

Ce week-end a eu lieu à Nîmes le salon Bijoutiful. Organisé par mon amie Karine, il présente une centaine de créateurs de bijoux, d'accessoires de mode et de vêtements. Comme j'adore les bijoux et que j'ai l'immense privilège de faire partie du comité de sélection du salon, j'y ai passé pas mal de temps et dépensé pas mal d'argent... mon banquier va être content.

Comment résister à toutes ces créations fantaisies ou plus classiques? J'ai vu des objets très orig
inaux : des bijoux en origami, en tissu, en feutre, des sacs en caoutchouc recyclé, des guêtres (je m'en suis offert une paire que je ne porterai vraisemblablement jamais...).

Le Festivoix présente un village des artisans avec une section réservée aux créateurs métiers d'art. J'ai hâte de voir si les créateurs québécois sont aussi imaginatifs que les français.

jeudi 2 avril 2009

Charlebois !!!

Je suis comblé. Le Festivoix vient d'annoncer une nouvelle tête d'affiche : Robert CHARLEBOIS se produira le 30 juin sur la scène Molson Dry des Voix Populaires !

Que dire ?

Si ce n'est que j'adore le chanteur. Ses balades m'ont toujours donné envie de mieux connaître "la belle province". Depuis que je suis au courant de sa participation au festival, un air me trotte dans la tête en permanenc
e : Je reviendrai à Montréal.

J'adore aussi l'acteur. Certes, il n'a pas tourné dans beaucoup de films mais je retiendrai son rôle de "métis apache" dans le western spaghetti de Damiano Damiani : "Un Génie, deux associés, une cloche". J'aime beaucoup ce film complètement décalé avec Miou Miou et Terence Hill.

Enfin, j'adore l'homme. Il a l'air tellement sympa. Je me vois bien refaire le monde avec Robert, accoudé au bar, en dégustant une bonne chope d'ale triple fermentation. Car Monsieur faisait aussi de la bière et s'y connait dans ce domaine, ce qui ne le rend que plus sympathique à mes yeux.

Rendez-vous en juin Robert !!!
Wikio - Top des blogs - Musique Paperblog