mardi 30 juin 2009

Trois-Rivières... fébrile !!!

L'ambiance est chaude aujourd'hui à Trois-Rivières.

Tout le monde est un peu fébrile à la perspective de la venue de la méga Star, Robert Charlebois.

On sentait déjà cette nervosité sur le site des Voix Populaires, au dîner, dans la tente des bénévoles ou l'équipe du FestiVoix prenait une co
urte pause bien méritée.


Elle est également palpable, autour de la scène, où les techniciens préparent le concert.



Je me suis baladé dans la Rue des Forges où on ressent aussi que les Trifluviens attendent impatiemment Robert.

Les terrasses des bars sont pleines pour le 5 à 7 et les habitan
ts de cette belle ville seront, à n'en pas douter, très nombreux ce soir pour applaudir le sympathique et talentueux Robert.


Je ne résiste pas à l'envie d'écouter un de ses gros succès pour me mettre dans l'ambiance : Lindberg.

IMA ou... le Charme, tout simplement !!!

Les mots me manquent pour exprimer mes sentiments hier soir lors du concert d'IMA.
Mais je vais tout de même essayer...

Après une journée où la pluie ne semblait pas vouloir s'arrêter de tomber, une petite accalmie vers 20h a permis a des centaines de fans de s'installer sur l'herbe ou dans la fosse. Je faisais bien sûr partie de ces derniers.

Un fois n'est pas coutume, je bénie la pluie d'avoir un peu clairsemé la foule et de m'avoir offert la possibilité d'être à 3 mètres de la scène.
Vous remarquerez le sourire béat sur mon visage... et bien il ne m'a pas quitté de la soirée tant le show était magique.

Cette jeune femme a vraiment un petit quelque chose qui fait qu'on ne peut que l'aimer. Du charme, du charisme, un sourire communicatif, une voie terrible...

Bon, je vais arrêter là (j'ai l'impression d'en faire un peu trop...) et laisser la place aux vidéos, vous pourrez vous rendre compte de vous même.

J'avais un peu l'impression qu'IMA chantait pour moi seul ces belles chansons d'amour :

video

video

video

video

Allez, un peu plus de rythme avec une reprise d'un groupe à moitié montpelliérain, les Gipsy Kings :

video

Après ce super concert, la charmante IMA est venue signer quelques autographes et saluer les organisateurs du FestiVoix qui ont posé avec elle :

Oups, c'est pas IMA, c'est Claudine, l'Adjointe aux ventes, marketing et partenariats...

Là, c'est IMA entourée de Stéphane (à gauche), Directeur Général et Thomas (à droite), son adjoint.

J'avoue que j'aurais bien aimé être à leur place mais bon, j'avais la chance de tenir l'appareil photo et devinez à qui s'adresse ce beau sourire...

Allez, je le remets doucement de toutes ces émotions en attendant de nouvelles, tout à l'heure, avec une des plus grosses têtes d'affiche du FestiVoix. Un petite indice : "Je reviendrai à Montréal...".

A ce soir Robert !!!

lundi 29 juin 2009

Elle est là !!!

La ravissante IMA est enfin arrivée !!!

Elle est en train de faire la balance avec ses musiciens.


Elle a vraiment une voix superbe... et pas que la voix ; TABARNAK !!!

Il vous faudra attendre demain pour les extraits du show. Ce qui est sûr, c'est que ça va être génial... encore 3 petites heures d'attente.

Pour vous faire patienter jusqu'à demain, je vous propose cette vidéo d'un de ses concerts.

Highway to Hell...

"Living easy, living free, Season ticket on a one-way ride..."
Cette super chanson occupe mon esprit depuis le réveil. En ce début de 4ième journée de FestiVoix, ai-je la sensation d'être sur la route de l'enfer ? Si c'est le cas, il s'agit d'un enfer bien agréable où le rock'n roll est roi.

Non, en fait, c'est la très énergique Marie-Mai qui a repris ce tube d'AC/DC hier soir sur la scène des Voix Populaires :

video

Reprise réussie et pêchue, à l'image de tout son concert. Je pensais que Marie-Mai c'était plutôt un spectacle pour ado mais je dois avouer que je me suis bien éclaté. Elle est terrible en live !!!
Malgré des averses régulières, les fans étaient là et motivés. Après le concert, il a fallut un cordon de policiers pour empécher les jeunes admiratrices hystèriques de lui sauter dessus. Mais, très sympa, Marie-Mai s'est prêtée au jeu des autographes.

Allez, on se refait un petit extrait (de son tube "Mentir") :

video

Ma soirée avait commencé plus tranquillement et de manière très agréable avec le concert de Michel Letarte sur la scène Desjardins des Voix Multiples. Ce policier-crooner, originaire de Trois-Rivières, chantait dans un cadre idyllique et ça le faisait pas mal. Moi qui suis un fan de Sinatra, je n'ai pas été déçu.

video

La fin de la soirée a été, encore une fois, merveilleuse. La convivialité était au rendez-vous au Nord-Ouest Café où se produisaient les Southern Badass, un groupe local influencé par le sud des Etats-Unis, tant au niveau de la musique que du look :

video

La journée s'est achevée autour d'une bière (original non ?).
L'équipe du FestiVoix a pu enfin se détendre un peu après une longue journée stressante et fatigante.

Ce soir, si le dieu de la pluie veut bien aller faire un tour à Montpellier (où il fait apparemment très chaud) et quitter Trois-Rivières, ce dont je ne doute pas, je pourrai enfin applaudir la ravissante IMA.
Je guette son arrivée avec beaucoup d'impatience...

A tantôt (et plus sûrement, à demain) pour la suite de mes aventures trifluviennes.

dimanche 28 juin 2009

L'Embuscade !!!

Comme promis, voici la suite de ma deuxième soirée au FestiVoix.

Après le fabuleux concert de C.C.R., Alex et moi avons fait un petit passage éclair à l'espace Molson Dry histoire de nous hydrater un peu et de saluer Dominique et Olivier, les très sympathiques responsables de cet abreuvoir.

Vers minuit et demi, nous avons emprunté le tunnel qui mène du site de concert au centre ville de Trois-Rivières. Ce long tunnel est une sorte de porte spacio-temporelle qui permet de passer de la folie du FestiVoix à la vie tranquille de Trois-Rivières. Sauf qu'hier soir, ce n'était pas vraiment tranquille.
Il y avait une sacrée ambiance dans la rue principale. Trois-Rivières n'a rien a envier à Montpellier pour sa vie nocturne :

video

Un concert de folie avait lieu au Bar L'Embuscade (le bien nommé...). Les Devil's Hotrod, groupe de Trois-Rivières, ont enflammé le lieu avec un rockabilly d'enfer. Plus rythmé tu meurs !!! Les riffs de contre-basse sont purement démoniaques. J'en ai encore les pattes qui me démangent.

video

Après ce pur moment d'extase musicale, nous sommes allé boire une petite stout (histoire de changer de la Molson Dry) dans un pub irlandais, le Trèfle.
Là, nous avons rencontré Kim...
Que dire de Kim, si ce n'est : "Vive le Québec !!!".

Heureux et fatigués, nous sommes finalement rentrés nous coucher vers 2h30, non sans faire une petite halte pour admirer un pur joyau d'art trifluvien dans le jardin d'un particulier.

Une soirée excellente et bien remplie... comme le sera sans aucun doute celle d'aujourd'hui avec la belle Marie-Mai sur la scène des Voix Populaires et encore un groupe très sympa à 23h au Nord-Ouest Café, les Southern Badass.

Je vous raconterai tout ça demain...


Who'll Stop the Rain...

Ce tube de Creedence Clearwater Revival s'est imposé à moi tant il symbolise la journée d'hier : pluie de 9h à 17h puis éclaircissement progressif et ciel totalement dégagé à 20h pour le spectacle. Le FestiVoix est béni des dieux (expression qu'un agnostique comme moi n'emploie pas à la légère).
La Scène des Voix Populaires semble être préservée des intempéries.

Je présente mes excuses à mes lecteurs français de publier cet article si tard mais le réveil a été un peu dur ce matin... Mon ami Alex est venu hier spécialement de Montréal et j'ai mis un point d'honneur à l'accompagner pour une petite tournée de Trois-Rivières by night.

Mais commençons par le début...
Comme nous sommes de gros fainéants, nous avons profité des transports mis à dispo par le FestiVoix pour rallier le site de concert.

Un petit passage par les loges m'a permis d'assister à une interview du Directeur Général du FestiVoix, Stéphane, visiblement heureux que la météo et le public (15 000 personnes à vue de nez) soient avec lui :

video

Les Malléchés ont ouvert le bal, vers 21h, avec un rockabilly francophone parfait pour se mettre dans l'ambiance. Voici un extrait que je dédie à Yannick (qui a l'amabilité de prendre soin de mon appartement pendant mon séjour au Québec) :

video
Et enfin, le moment tant attendu : Creedence... ou C.C.R., comme on dit ici. Ces papys du rock'n roll ont encore la pèche. Ils ont fait monter la sauce pendant tout leur concert pour un final d'enfer. Franchement, le blues-rock américain est efficace en live... Jugez vous même :

video


video

Bref, un super concert et encore un énorme succès pour le FestiVoix.

La soirée ne s'est pas arrêtée là... mais je vous raconterai la suite un peu plus tard (ça s'appelle du teasing) car il est midi et il faut que j'aille diner, comme on dit ici.

A suivre...

samedi 27 juin 2009

WAOUH !!!

Je ne sais pas trop par quoi commencer tant cette première soirée du FestiVoix a été riche en émotions.
Comme je le prédisais dans mon précédent article, le beau temps a succédé à la pluie. Vers 20h, le site a commencé à se remplir, la foule s'est mise a affluer de tous les côtés. Après la dure journée de préparation et l'épisode orageux, ça faisait vraiment chaud au cœur de voir tout ce monde.

Pour tout vous dire, quand les organisateurs me disaient qu'il pouvait y avoir jusqu'à 20 000 personnes autour de la scène principale, j'avais du mal à l'imaginer. Et pourtant, c'est vrai ! Près de 15 000 spectateurs s'étaient donnés rendez-vous hier soir et il restait de la place.

La soirée a débuté par un tour de chant de jeunes artistes locaux et s'est poursuivie avec Mes Aïeux. Je ne vais pas m'étendre sur la musique car j'avoue que ce n'était pas tout à fait ma tasse de thé. J'ai davantage envie de vous parler de l'ambiance, d'une sorte de magie qui s'est emparée du FestiVoix juste avant le couché du soleil pour ne le lâcher que tard dans la nuit.

Ce qui m'a d'abord frappé, c'est l'esprit "bon enfant" de l'évènement, tout le monde est cool est accueillant. Même les policiers sont sympa. J'en ai croisé un sur une étrange de monture (photo ci-contre). Il m'a dit, non sans humour : "c'est plus pratique qu'un cheval et ça demande moins d'entretien". La fameuse police montée canadienne prend un coup de vieux...

J'ai passé la soirée a arpenter les différents coins du site pour profiter de tous les points de vue et j'ai terminé dans l'espace Molson Dry (ce qui n'étonnera pas mes fidèles lecteurs). J'ai ressenti partout cette bonne humeur, cette joie de profiter d'un beau spectacle dans un cadre génial.

Et quand je dis génial, je pèse mes mots. Regardez donc cette vidéo jusqu'au bout, on ne voit pas ça partout, croyez moi :

video

Voici quelques extraits du concert de Mes Aïeux, ça vous donnera une idée de l'ambiance (on se serait cru dans un fest-noz) :

video


video

A ce soir pour du pur rock'n roll avec C.C.R.

vendredi 26 juin 2009

Quel orage... Mes Aïeux !!!

Le FestiVoix avait commencé sous les meilleurs hospices, cet après-midi, avec une master class (une classe de maître, comme on dit ici) animée par la chorale La Bande Magnétik dans une jolie petite église.
Le groupe vocal a présenté à un public de connaisseurs leur approche des arrangements vocaux. Cerise sur le gateau, la prestation était proposée par Culture Mauricie représentée par la très sympathique Pocahontas, fidèle lectrice de mon blog.

La fin d'après-midi a été un peu plus difficile car un énorme orage a éclaté sur Trois-Rivières, obligeant les organisateurs à annuler les premiers concerts en plein air. Les orages mauriciens non rien a envier aux orages montpelliérains...

Heureusement, à l'instar de ces derniers, ils passent vite et le spectacle principal de la soirée, le concert de Mes Aïeux aura bien lieu à 21h. Malgré cette situation difficile pour un début de festival, les organisateurs assurent et restent optimistes, et ils ont bien raison. Comme on dit : "Après la pluie, le beau temps".

Petite bruine sur Trois-Rivières :


video

FestiVoix... Jour J !!!

Matinée un peu nuageuse et très fébrile à Trois-Rivières. Tout doit être prêt pour ce soir. Premiers spectacles en fin d'après-midi sur les diverses scènes et gros concert à 21h sur la scène des Voix Populaires avec Mes Aïeux.

J'ai voulu voir ce qu'on pouvait ressentir sur cette grande scène et j'y suis monté (photo ci-contre). Bien sûr, il n'y avait pas, face à moi, 20 000 spectateurs mais seulement un balai de techniciens et de véhicules. Ceci dit, c'était tout de même très cool.

J'ai un peu l'impression d'être Patrick McGoohan alias Numéro 6. Les organisateurs du FestiVoix se déplacent dans des voiturettes de golf et le charmant centre-ville de Trois-Rivières ressemble un peu au village du "Prisonnier".
Mais je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre; libre de déambuler au milieu de ce bouillonnement et de profiter de cette griserie qui précède les grands évènements.

Au moment où je termine cet article, le soleil commence à pointer ce qui laisse augurer un début de FestiVoix très chaud...

Salut l'artiste...

Plongé dans l'ambiance musicale et joyeuse du FestiVoix qui débute demain soir, j'apprends à l'instant, avec un peu de tristesse, le décès de Michael Jackson.

Je ne peux pas dire que la créature dénaturée et pédophile me manquera. Je préfère garder le souvenir du gamin génial, leader des Jackson Five, et celui du Roi de la Pop qui a enchanté les jeunes de ma génération, dans les années 80, avec Billie Jean, Beat It ou encore Thriller et leurs clips fabuleux.

Un grand nom de la musique nous a quitté... il aurait peut-être dû le faire à la fin des 80's.

Ciao Michael...

jeudi 25 juin 2009

Trois-Rivières... enfin !!!

J'ai débarqué à Trois-Rivières hier midi sous un soleil de plomb. Les trifluviens m'ont accueilli comme un roi : 10 minutes après mon arrivée à la gare routière, j'étais attablé en terrasse au bord du Saint-Laurent avec un excellent verre de rosé québécois (si si excellent, je vous jure).

J'aurais dû me mettre sous un parasol car mon crane dégarni n'a pas vraiment aimé... un comble pour le montpelliérain que je suis, j'ai pris mon premier coup de soleil de l'été à Trois-Rivières, tabarnouche !
Hier soir, nous avons fait un bon barbecue chez mes amis, histoire de célébrer la Fête du Québec (et surtout nos retrouvailles).

Ce matin, j'ai fait un tour dans la ville, j'ai repris mes marques (4 ans que je n'étais pas venu). J'ai repéré les différentes scènes du FestiVoix, qui sont en fin de montage (sur la photo, la scène Molson Dry des Voix Populaires devant le Saint-Laurent) et surtout, j'ai rencontré l'équipe du FestiVoix, une bande de jeunes bien sympa et super dynamique. Le rêve devient réalité...

Ici, c'est vraiment l'effervescence, pour ne pas dire la folie. Le téléphone n'arrête pas de sonner, tout le monde court partout. Il y a des centaines de détails de dernière minute à régler... bref, tout est normal pour une veille de festival.

Une petite vidéo du cadre exceptionnel de la scène Molson Dry des Voix Populaires, le site peut accueillir jusqu'à 20 000 spectateurs :

video

mardi 23 juin 2009

Le Fou du Roi !!!

Voilà, mon court séjour à Montréal est sur le point de s'achever. J'ai tellement sillonné les rues immenses de cette ville que j'en ai des ampoules. Avant de partir, j'avais envie de faire un truc un peu décalé.
Je vous ai dit que j'avais croisé Stéphane Berne dimanche. Et bien ce matin, je suis allé assister à l'enregistrement du "Fou du Roi", émission qui sera diffusée demain en France sur les ondes de France Inter entre 11h et 12h30.

Il n'y avait pas foule dans le public... normal, ici personne ne le connaît. Stéphane Berne recevait trois invités québécois :
. André Ménard, l'organisateur du Festival International de Jazz de Montréal, un petit festival qui débute samedi et qui est très concurrencé par le FestiVoix de Trois-Rivières ;
. Susie Arioli, chanteuse de jazz qui se produit dans le petit festival de Montréal ;
. Jean-Marc Vallée, le réalisateur de l'excellentissime film "C.R.A.Z.Y." que je recommande vivement à ceux d'entre vous qui ne l'auraient pas encore vu (en plus la bande originale est terrible).

Cerise sur le gâteau, l'animation musicale de l'émission était assurée par le groupe québécois "The Lost Fingers" dont je vous ai déjà parlé dans un précédent article et qui vient de sortir un second album "Rendez-vous Rose". J'ai écouté cet album samedi soir en arrivant à Montréal et il est aussi sympa que le premier. Les trois québécois y reprennent, comme toujours, des "classiques" des 80's à la sauce jazz manouche et notamment le fameux "Ça plane pour moi" de Plastic Bertrand (qui chante avec eux...).

Voici un petit extrait de leur prestation dans l'émission de Stéphane Berne (reprise de M : "Belleville rendez-vous") :

video

En sortant de l'enregistrement, j'ai flané, pour une dernière fois dans le centre de Montréal, j'ai profité du soleil Place des Arts et je n'étais pas le seul (photo ci-contre). On sent, sur cette place, une certaine effervescence car c'est ici le cœur du fameux Festival de Jazz dont je vous parlais plus haut.

Quant à moi, je rejoins Trois-Rivières demain pour me mettre dans l'ambiance du FestiVoix qui débute vendredi.

lundi 22 juin 2009

Une arrivée en feu d’artifice…

Après un vol sans souci, j’ai mis le pied sur le sol québécois samedi soir. Quel bonheur d’être là… enfin !!!

J’ai retrouvé avec grand plaisir mon ami Alex et nous avons passé une soirée très agréable. Figurez vous que, spécialement pour fêter mon arrivée, la ville de Montréal avait prévu un magnifique feu d’artifice près du fameux pont Jacques Cartier. Ils sont trop sympa ces québécois !!!
Pour info, il s'agissait du Concours international d'art pyrotechnique de Montréal.

Après le spectacle, nous avons déambulé dans le Village, quartier très animé (et très gay) de Montréal en buvant une bière achetée chez un dépanneur. Certaines habitudes québécoises refont surface très rapidement…

Aujourd’hui, Alex et moi avons fait une grande balade dans Montréal. Nous avons arpenté la rue Sainte-Catherine, principale artère de la ville. Nous y avons croisé Stéphane Berne qui diffuse son émission radio «Le Fou du Roi» depuis Montréal toute cette semaine.

Après un petit tour dans «la ville souterraine», nous avons fait une pause dans un bar très rock'n roll et très sympa, "Les Foufounes électriques" (photo ci contre) puis dans un autre, plus blues, "Le bar à Jojo" dans le quartier latin.
Juste une précision pour mon ami Max, qui m’excusera d’avoir censuré son dernier commentaire, les foufounes, ici, ce sont les fesses.

Enfin, vers 17h, comme nous nous étions beaucoup dépensés, nous avons pris un petit en-cas léger : une poutine… (photo ci contre).
Depuis que j'en rêvais de celle là!


En résumé, la grosse vie sale… comme on dit au Québec. Un début de séjour plutôt prometteur...

samedi 20 juin 2009

« Vol 0900 pour Montréal, embarquement immédiat... »

Me voilà à Orly Sud en ce samedi matin nuageux, après une nuit dans le TGV.
Je sais que nombre d’entre vous ont hâte d’avoir mes impressions sur le concept iDNiGHT, le «train discothèque». Et bien, je vais les décevoir et j’en suis désolé. Je suis monté dans le TGV à 23h47 et je me suis endormi sur mon bouquin vers 00h30, épuisé que j’étais après une semaine très très chargée.
Ceci dit, je ne peux pas vraiment dire que régnait dans ce train une ambiance festive. Tout le monde dormait et aucune annonce n’a été faite pour le wagon discothèque ou le wagon jeu. A vrai dire, j’ai des doutes sur l’existence de ces wagons…

Je définirais donc iDNiGHT de la manière suivante : c’est une façon peu onéreuse et peu rapide de rallier Montpellier à Paris, la nuit, sans couchette.
La notion de lenteur est assez prégnante puisque ce TGV s’est arrêté plusieurs dizaines de minutes dans des gares qui ne sont même pas sur le trajet normal (Avignon, Lyon Perrache…) dans le seul but de ne pas arriver trop tôt à Paris. Et malgré ce, il avait tout de même 10 minutes d’avance à la capitale. C’est la SNCF à l’envers !!!

Maintenant, je n’ai plus qu’à prendre mon mal en patiente puisque mon vol n’est que dans quelques heures (contrairement à ce que dit le titre de mon article, je vous l’accorde).
J’avoue que j’aime bien l’ambiance des aérogares (davantage à l’aller qu’au retour) même si celle d’Orly Sud est particulièrement pourrie. Certaines personnes courent, d’autres, en avance comme moi, tournent en rond, c’est marrant…
Mon avion ci-dessus.

Allez, je vous retrouve très bientôt de l’autre côté de l’Atlantique, à Montréal puis à Trois-Rivières pour le FestiVoix.

mercredi 17 juin 2009

Québec J-2 !!!

Je me pose 5 minutes dans cette semaine de fou pour rédiger un petit article, qui sera très certainement le dernier avant mon départ. Dans 2 jours, en effet, je quitterai ma belle ville de Montpellier.

D'ici là, j'ai encore beaucoup de travail... s'absenter 3 semaines et demi du boulot, à cette période, demande un minimum de préparation.
Et je ne vous raconte pas tout ce que j'ai également à faire pour le départ. J'ai à peine commencé mes bagages (photo ci-contre).
Faut-il prendre de gros pulls et de grosses chaussettes ou des bermudas et des tongs (des gougounes ?) ? Les
prévisions météo à Trois-Rivières pour les 15 prochains jours me rendent plutôt optimiste.
Tant mieux car je suis vraiment en train de m'habituer aux grosses chaleurs (il fait plus de 30° l'après-midi ici).

Plus que 2 jours de boulot et c'est les vacances... Pour tout vous dire, je suis déjà un peu parti (dans ma tête). C'est ça qui est agréable quand on fait un voyage important, on en profite pendant les mois de préparation et également pendant les mois qui suivent le retour. On a encore des images plein la tête.
J'ai déjà vécu ce type de sentiments lors de mon premier voyage au Québec et lors des quelques autres que j'ai eu la chance de faire, en Australie, au Mexique, au Brésil, aux Caraïbes, en Grèce, en Ecosse, en Irlande, en Croatie, en Toscane, à Pragues...

Tiens, j'en profite pour faire un petit coucou à mes nombreux compagnons d'aventure, avec qui j'ai partagé auberges de jeunesse, cars de nuit, camping cars, hôtels vétustes, galères en taxi... et surtout merveilleux souvenirs.
Bises à Caro (à Barhain), à Virginie (la bourguignone), à Stéphane (à Mexico), à Sam (au Texas) et à Sam (à Paris), à Christophe et Sarah (qui m'ont redonné le goût du camping), à Yvan (qui a eu le courage de supporter mon sens de l'organisation), à Max et Virginie (poso kani mégalo pipos ?), à Yann (n°2), à Cécile et Philippe (qui cherche toujours la vallée de Glencoe), à Dominique et Laulau (qui ont appelé leur fille Toscane en souvenir de notre séjour là bas), à Gaëlle et Vincent (la Corse l'été prochain !!!), à Rémy (qui achète ses billets d'avion en double), à tous ceux que j'oublie et à ceux qui viendront...

Vous voyez, c'est facile de rédiger un article avec pas grand chose...

dimanche 14 juin 2009

Fabien, Eric et Marianne...

Ce week-end a été très riche pour moi au niveau culturel, je dirais même multiculturel.

Cela a débuté samedi avec une cérémonie assez originale. Mon ami Fabien, chef à domicile et créateur de Saveurs de Montpellier, a été intronisé Baron de Caravètes.
Il s'agit d'une confrérie typiquement montpelliéraine qui regroupe des personnes nées à Montpellier d'une famille ayant un passé dans la ville. C'est un peu folklo mais très sympathique et cela contribue à la promotion d'une ville jeune par sa population mais ayant une histoire et une culture très riches.
L'intronisation de Fabien a eu lieu dans le cadre splendide du Domaine de Méric, lieu hautement culturel puisqu'il a appartenu à la famille du peintre impressionniste montpelliérain Frédéric Bazille et lui a inspiré plusieurs de ses toiles.
Après la cérémonie, Fabien nous a fait déguster quelques plats typiques et succulents qu'il avait préparés pour l'occasion : une soupe de crabes de l'étang de l'Or, une verrine de chichoumeille de mamie Titi et une tarte aux figues de Montpellier. Le tout arrosé d'un bon vin de la région... un moment délicieux...

Après le Baron Fabien, j'ai enchaîné avec le Roi Eric.
Le dernier film de Ken Loach, Looking for Eric, mérite vraiment le détour. Le réalisateur britannique a encore réussi la prouesse de mêler le rire et l'émotion. Une comédie rafraichissante, certes dotée d'une morale un peu facile, mais très agréable à regarder (en V.O. !!!).
A noter : la belle performance de l'acteur qui tient le rôle principal, Steve Evets, très touchant.

Enfin, le week-end s'est terminé, dimanche, sur une touche musicale. Et quelle touche !
Je suis allé au Festival Y a d'La Voix de Lasalle, bourgade des Cévennes gardoises. Là, j'ai assisté au concert de Marianne, accompagnée par le Grand Choeur de la Buèges dans lequel chante mon amie Fabienne.
Marianne est une artiste montpelliéraine qui a débuté sa carrière dans les rues de l'Ecusson (le centre ville de Montpellier pour les lecteurs québécois) avant de chanter au sein de la chorale Gospelize it mass choir puis de mener le groupe Ginkobiloba. Marianne AYA OMAC a ensuite embrassé une carrière solo et a récemment sorti son premier album "Be my witness".

Le concert avait lieu dans un temple, endroit très agréable étant donnée la température extérieure. Marianne et le Grand Choeur de la Buèges nous ont enchantés avec des compositions originales de gospel, parfois mâtinées de reggae et de funk.
C'était la première fois que je voyais Marianne en live et je dois dire que j'ai été impressionné par l'intensité de sa voix et surtout par sa présence scénique. Elle a même terminé le spectacle en invitant les chanteurs et le public à sortir du temple pour finir sous les platanes de la place du village (photo ci-contre).
Je vous invite à retrouvez Marianne sur son site web ou sur son myspace. Merci encore à Fabienne pour cette belle découverte.

Voici un extrait du concert (vous remarquerez que j'ai fait des progrès au niveau technique) :


video

Marianne prévoit un long séjour au Québec à l'automne. Je lui ai conseillé d'aller faire un tour à Trois-Rivières. Peut-être la retrouverons-nous sur l'une des scènes du FestiVoix l'année prochaine...

vendredi 12 juin 2009

FestiVoix me voilà...

Dans une semaine je serai sur le point de quitter Montpellier pour rejoindre Paris où j'embarquerai pour le Québec. J'ai vraiment hâte de rejoindre la Belle Province pour retrouver mes amis de Montréal, de Trois-Rivières et me plonger dans l'ambiance du FestiVoix.

J'entame donc mon dernier week-end avant le départ et j'ai tant de choses à faire. Je ne sais même pas si j'aurai le temps d'aller faire un tour à la plage afin de bronzer un peu et d'arriver au Québec avec un beau teint halé. Il fait un temps magnifique ici, plus de 30° et un soleil radieux.

En plus, j'ai encore un ou deux évènements sympas prévus samedi et dimanche. Je vous en parlerai dans mon prochain article. Je pense d'ailleurs qu'il sera assez riche donc je ne vais pas m'étendre dans celui-ci. J'ai juste envie de tenter une expérience.

Comme vous devez le savoir, le référencement dans Google dépend, en partie, de la fréquence à laquelle on emploie certains mots.
Ainsi
, si je cite le mot "FestiVoix" plusieurs fois dans un article, il y a de fortes chances pour que mon blog remonte dans le classement de Google quand on effectuera une recherche sur le terme "FestiVoix".
Alors, vous ne m'en voudrez pas si la suite de cet article est un peu monotone.

FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix, FestiVoix.

Plus qu'à vérifier que ça fonctionne : Google.
Wikio - Top des blogs - Musique Paperblog