lundi 31 mai 2010

L'ASM champion de France... veni, vidi, vici !!!

J'avais prévu d'intituler cet article "Le Bouclier Arverne" en référence à mon post précédent mais le journal L'Equipe m'a devancé. En même temps, ce n'était pas vraiment original.

J'écris ces quelques lignes alors que je viens de rentrer de mon aller-retour éclair à Clermont. Je ne suis resté dans la capitale auvergnate que 18 heures mais je ne regrette vraiment pas d'avoir fait le déplacement. Au lendemain de cette fabuleuse victoire de l'ASM en finale du Top 14, je suis encore sur un petit nuage. Surtout après cette fabuleuse soirée, passée au cœur de l'évènement.

Je suis arrivé à Clermont à 17h, juste à temps pour récupérer, à la gare, mon ami Sam, venu de Paris pour voir la finale en Auvergne. Avec Sam, Virginie, Sandrine, Peggy, Alex, Max et Virginie, nous avons eu la chance de trouver une table dans un bar très sympa, le Viennois, à 100 mètres de la place de Jaude.
Pour mes lecteurs qui ne connaissent pas Clermont, il s'agit de la place centrale. Hier, c'était le rendez-vous de la plupart des supporters car la Ville y avait installé un écran géant, comme chaque année depuis 2007, pour diffuser la finale.

A 19h, soit 2 heures avant le match, la place était déjà noire de monde, ou plutôt bleue et jaune et l'ambiance était déjà assez chaude. J'aime beaucoup la statut de Vercingétorix arborant le drapeau de l'ASM :

video
Notre position stratégique au Viennois nous donnait l'avantage d'être installés confortablement tout en étant, avec des dizaines d'autres supporters, à deux pas de la place où environ 50 000 personnes s'étaient regroupées.

Le match en lui même n'a pas été un grand match. L'équipe de Perpignan, visiblement paralysée par la perspective d'un deuxième titre consécutif et surtout par la détermination des clermontois, n'a produit que peu de jeu et a subi la domination de l'ASM pendant presque toute la soirée.
Mais peu importe, j'étais tellement stressé, malgré ma conviction que Clermont allait gagner, que je n'aurais pas vraiment profité du match, même s'il avait été d'un meilleur niveau.

L'ASM ne pouvait pas perdre, pas avec moi à Clermont, impossible ! Malgré ce, les dernières minutes furent vraiment interminables même si notre équipe avait une avance assez confortable (19-6). Le peuple clermontois avait tellement attendu et espéré ce moment que le coup de sifflet final fut suivi d'une explosion de joie, bizarrement accompagnée d'une sorte de sentiment d'incrédulité...

Pour nous, ce fut le moment de déboucher le champagne (merci Sam) pour la première fois de la soirée. Je vous propose, sur cette vidéo, la dernière minute du match et les quelques unes qui l'ont suivi :



Après le champagne, nous sommes bien sûr allés faire un tour sur la place de Jaude. C'était de la folie furieuse, tout le monde chantait, dansait, criait... Il y a même des gens qui grimpaient sur les arbres pour surplomber la fiesta (n'est ce pas Alex).

En moins de 5 minutes, j'avais perdu mes amis au milieu de la foule. Heureusement, je les ai retrouvés et nous avons poursuivi notre périple au milieu des vagues jaunes et bleues. Après être repassés voir Vercingétorix qui commençait à être un peu squatté, nous avons atterri avenue des Etats-Unis, chez un ami qui nous a offert un coupette de champagne. Son appartement domine la rue et nous avons pu profiter du défilé permanent des clermontois heureux...

Puis, nous avons continué jusqu'à la cathédrale et à la place voisine qui n'a jamais aussi bien porté son nom : la place de la Victoire. Des milliers de personnes déambulaient dans les rues, comme nous, pour profiter de ce moment historique pour Clermont-Ferrand.
Je n'avais pas vu une telle liesse populaire depuis le 12 juillet 1998 et la victoire de la France à la coupe du monde de football. Regardez plutôt :



Aujourd'hui, un peu fatigué, j'ai déposé Sam à la gare à 13h30 et pris la route du retour, heureux d'avoir été là où il fallait au moment où il le fallait. En rentrant, j'ai doublé des convois entiers de supporters perpignanais qui redescendaient de Paris. Comme j'arborais, sur la plage arrière de ma voiture, les couleurs de l'ASM, certains m'ont fait des signes amicaux. Il n'y a qu'au rubgy qu'on voit un tel fair-play.

En fin d'après-midi, les joueurs de l'ASM sont venus présenter le bouclier de Brennus à leurs supporters sur la place de Jaude. J'ai vu aux infos que plus de 100 000 Clermontois étaient en ville pour les accueillir. Finalement, il en faut peu pour rendre les gens heureux... du pain et des jeux, pour rester dans des références romaines !!!

Pour conclure en musique, je vous propose une chanson de circonstance :



Ce titre conclut de façon magistrale une saison de Top 14 extraordinaire, pleine de suspense, avec une qualité globale de jeu impressionnante. Que nous réserve la prochaine avec l'arrivée de Fabien Galthié à Montpellier ?
On verra bien, mais en attendant, merci les Jaunards pour toutes ces émotions !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Wikio - Top des blogs - Musique Paperblog